#54

23.12.21

Manon Boquen - Pays

Valoriser nos territoires en portant un autre regard sur la presse locale

Le sujet : La galaxie des médias n’est pas uniquement composée d’imposantes structures, établies depuis des décennies, ou de pure players colossaux. Pour en faire le tour, il faut également s’intéresser à des initiatives plus jeunes, qui réinventent la presse locale. Comment se lancer ? C’est la question à laquelle François Defossez, cofondateur de CosaVostra, essaie de répondre dans cet épisode de Mediarama.

L’invitée : Son invitée du jour ? Manon Boquen, journaliste. Au long de ses nombreuses expériences, en parallèle de sa formation à Sciences Po Rennes, elle se forme à cette discipline et cultive sa passion pour les environnements proches. Elle devient pigiste en 2017, réalise des sujets de société pour Télérama, Le Monde et L’Express, et fonde Pays, une revue papier semestrielle, en mars 2020.

Initiative : Pays dresse le portrait d’un territoire à chaque numéro, au moyen de reportages, d’enquêtes et d’articles. Il paraît de façon semestrielle, et mobilise bon nombre de collaborateurs et collaboratrices. Au sein du paysage des médias, c’est un véritable OVNI : en plus d’être un magazine de presse locale, il est produit uniquement au format papier ! Pour le moment, 2 éditions sont disponibles : la première étudie Saint-Malo, et la seconde, le Vercors.

Manon Boquen raconte les apprentissages qu’elle a tirés du lancement de son média :

# En écrivant des piges, Manon Boquen juge que certains sujets locaux mériteraient plus de place dans les médias. Selon elle, la presse française est parfois bien trop centrée sur Paris, et pour parler à tout le monde, il faut également aborder de problématiques de société qui se passent au niveau local.

# Pays, c’est une aventure collective. A son lancement, sa fondatrice s’est entourée de trois amis : Christelle Perrin, graphiste et directrice artistique pour la revue, Benoît Michaëly, photographe et chargé de l’iconographie, et Baptiste Thevelein, commercial et spécialiste du marketing. Dès le début, les images font partie de l’identité du projet : chaque rédacteur est associé à un photographe. C’est peut-être un moyen de lutter contre la solitude du pigiste !

# La première édition de Pays a d’abord été tirée en 1500 exemplaires, auxquels se sont ajoutés 2000 nouvelles impressions après une première rupture de stock. Ainsi, pour la seconde, 3000 copies étaient prévues. Si le lectorat est surtout intéressé par un territoire en particulier, 200 personnes sont tout de même abonnées au média. Le financement des collaborateurs, des collaboratrices et de l’impression provient de campagnes de préventes. Pour le reste, c’est du bonus ! 

# Manon Boquen n’a pas la prétention d’arriver sur un territoire et de choisir les sujets qui valent le coup d’être abordés. En effet, la prochaine destination est d’abord soumise à un vote auprès de la communauté, afin de rendre compte de la diversité des territoires français. Par la suite, l’équipe réalise un appel à contributions sur Twitter avec des pigistes compétents, puis définit les sujets lors d’une conférence de rédaction.

# Le jeune média bénéficie du support des structures locales et des librairies, généralement enchantées de recevoir un nouveau projet qui n’est pas un guide. Cependant, le mode de diffusion étant ultralocal, il faut refaire le travail de démarchage pour chaque édition. Le manque de temps et de ressources ne permet pas de mettre en place des partenariats avec de plus grands médias et de donner plus d’ampleur à des enquêtes qui gagneraient pourtant à être partagées.

Pour en savoir plus sur les références abordées au cours de cet épisode :

Ouest-France 

Le Télégramme

La Topette

Or Périph

Splann! 

Abonnez-vous à la newsletter de Pays

La prochaine édition de la revue, qui explorera le quartier de Belleville à Paris, doit sortir en avril 2022.

Pour découvrir tout ça, c’est par ici si vous préférez Apple Podcasts, par là si vous préférez Deezer, ici si vous préférez Google Podcasts, ou encore là si vous préférez Spotify.

Et n’oubliez pas de laisser 5 étoiles et un commentaire sympa sur Apple Podcasts si l’épisode vous a plu.

Mediarama est un podcast du label Orso Media.

  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
  • DATA LAB
  • FINANCEMENT
  • CONSEIL
  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
  • DATA LAB
  • FINANCEMENT
  • CONSEIL
  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
Mediarama est soutenu par CosaVostra

Mediarama est le tout dernier né de l’écurie des podcasts Cosavostra, cabinet de conseil et agence digitale. Nous accompagnons des médias dans leur transformation digitale, avec une équipe de 60 experts. Vous avez un projet ? Une idée que vous souhaitez développer ? Parlons-en !