18.01.21

Flashback : les innovations médias de 2020

Les innovations médias de 2020 | Mediarama

Quelle année ! 

2020 restera dans les annales comme l’année qui aura modifié tous nos usages. Entre télétravail généralisé, port du masque obligatoire, chômage partiel, distanciation sociale et boom du e-commerce, toutes les organisations (comme leurs collaborateurs) ont dû revoir leur façon de fonctionner, de travailler, de vendre, de produire, d’exister. 

Les médias ne font pas exception à la règle. Bien au contraire. Eux qui étaient déjà en train de vivre de nombreuses transformations, allant des modèles économiques aux formats, ont dû faire preuve d’agilité pour garder la tête hors de l’eau, s’adapter et remplir pleinement leur mission d’information en cette période exceptionnelle. Rien que cela. 

C’est que dans un contexte où les fake news se diffusent à une vitesse impressionnante (et non je ne parlerai pas de hold-up), où les Français ont augmenté leur consommation de médias pendant le 1er confinement et où, paradoxalement, la crise économique a entraîné un effondrement des CPM et des investissements marketing, se réinventer est loin d’être une chose facile pour nos médias. 

Pourtant, force est de constater que ce contexte en a inspiré plus d’un et que, finalement, 2020 nous aura apporté de très belles innovations médias. Les invités que j’ai reçu au micro de Mediarama, le podcast que j’ai lancé en septembre 2020, n’ont d’ailleurs eu de cesse de me le prouver !  

Vous restez sceptiques ? Je vous dresse ici la liste des nouveaux formats et usages médias qui m’ont marqué cette année :

#1 L’explosion des newsletters 

On les croyait mortes et enterrées, old-school et à faible valeur ajoutée et pourtant, les newsletters ont fait leur grand come-back avec une vraie explosion en cette année 2020. 

Face à la demande du grand public, confiné et soucieux de s’informer, de nombreux médias ont ainsi dépoussiéré le concept de la campagne d’emailing virtuel… à la sauce coronavirus. Le New York Times a ainsi lancé son Coronavirus Briefing, le Post le Coronavirus Update et Le Parisien, le Coronavirus : l’essentiel à savoir… La liste est longue. 

Mais n’allez pas croire que seules les newsletters concernant le virus ont eu du succès, loin de là ! Les newsletters tech et d’actualité plus générales ont vu leur quantité exploser et leur nombre d’abonnés se multiplier de façon exponentielle. Si bien que pour certains, le secteur de ces “lettres virtuelles” est devenu un nouvel eldorado dans lequel investir. Ainsi, Brut a fait du lancement de MyBrut, leur newsletter, la première étape de leur stratégie de diversification et Business Insider a pris la décision, en octobre 2020, d’acquérir la newsletter à destination des millennials Morning Brew pour la modique somme de 75 millions de dollars. 

Oui, vous avez bien lu. Il est donc possible de générer de l’argent grâce aux newsletters ! Et cela est encore plus le cas avec un modèle plutôt inattendu : celui de l’abonnement payant. Magma (dont on parlait justement avec Arthur de Villemandy dans le 11ème épisode de Mediarama) mais aussi l’excellente Snowball (qui comptabilise tout de même près de 1400 abonnés Premium soit 86 615$ de revenus annuels tout de même !) ne sont que deux exemples parmi la quantité de newsletters payantes qui ont trouvé leur public… notamment grâce à un acteur relativement nouveau (créé en 2018) : Substack. En effet, impossible de parler de cette explosion des newsletters payantes sans mentionner la plateforme qui a permis à de nombreux auteurs de trouver un revenu pour leurs contenus. Une petite révolution tout de même. 

#2 Le boom de la voix 

Autre explosion de 2020 : celle du marché de la voix. 

Le fer de lance de ce boom ? Le podcast bien sûr ! En cette année si particulière, Spotify a notamment constaté une augmentation de 117% (!) de ses utilisatrices qui ont écouté des podcasts et une augmentation de 76% pour les hommes. On comprend donc pourquoi les marques (comme CosaVostra avec Mediarama et Pitch Pong) comme les médias (Autoplus, Auto Moto, Elle, Paris Match, Usbek & Rica, Le Point ou l’Equipe et Louie Média pour ne citer qu’eux) ont lancé au moins un nouveau podcast sur ces 12 derniers mois. 

En parlant de Spotify, la plateforme de streaming a également mis le podcast au centre de sa stratégie de développement avec, comme pierre angulaire, le rachat des droits du podcast “The Joe Rogan experience”, podcast le plus écouté de l’année 2019 aux Etats-Unis. Un deal pluriannuel à 100 millions de dollars… qui vient s’ajouter aux autres centaines de millions déjà investis par le groupe dans ce nouveau média. Un deal qui, on n’en doute pas, a motivé un peu plus encore Amazon à investir à son tour avec le rachat d’Audible pour 300 millions de dollars. Avant de finir 2020 en beauté avec le rachat le 30 décembre de Wondery (un rachat à $300 millions selon plusieurs sources)

Enfin, quand il s’agit de la voix, un média en particulier s’est démarqué des autres par sa compréhension du secteur, sa stratégie ambitieuse et sa position historique : Radio France

Le premier producteur français de podcast a en effet profité de 2020 pour revoir totalement sa stratégie numérique sous l’impulsion de Laurent Frisch, le directeur du numérique et de la production. Au centre de cette nouvelle stratégie : la mise à jour de leur application, depuis novembre,  qui permet de retrouver l’ensemble de leurs programmes radiophoniques (y compris les émissions veilles de 10 ans !) comme leurs podcasts natifs. Un moyen de reprendre le contrôle de leur audience sans être totalement dépendants des plateformes d’écoutes. Et, justement, le groupe a entrepris une vraie réflexion quant à la disponibilité de ses contenus sur ces plateformes, dessinant une vraie chronologie des médias : définissant, comme au cinéma, à quel moment chaque contenu peut être diffusé et combien de temps avant qu’il ne soit changé de plateforme. Ainsi, les programmes quotidiens du groupe ne sont disponibles (hors application) que pendant une semaine, les programmes hebdomadaires pendant un mois (avec, toutefois, une exception pour les journaux et les programmes de lutte contre la désinformation, disponibles, quant à eux, pendant 3 mois). 

Enfin, si ce n’était pas suffisant, le groupe continue et accélère également son développement dans le monde des enceintes connectées (autre nerf de la guerre quand il s’agit de la voix). Avec des partenariats signés avec les trois principaux assistants vocaux (Google Assistant, Siri et Alexa d’Amazon), Radio France a développé une offre éditoriale spécifique, comme la question du jour (Franceinfo) qui est aujourd’hui leader des flashs actualités. Un beau succès que l’on décryptait justement avec Fabien Roques d’Anti Brouillard dans un épisode spécial de Mediarama

#3 La vidéo sous toutes ses formes 

L’année 2020 aura aussi été celle de la vidéo, en témoigne le succès de Tik Tok qui affiche désormais 11 millions d’utilisateurs français qui consomment, en moyenne, une heure de contenu par jour. Du contenu produit par les utilisateurs, les marques mais aussi les médias ! Le Monde (plus de 121 000 abonnés)  comme l’Équipe (plus de 27 700 abonnés)se sont ainsi lancés en 2020… Au grand dam d’Instagram, qui pour garder sa communauté, s’est aussi mis au format vidéo : les Reels. 2021 sera sûrement l’année de la compétition vidéographique pour les deux plateformes ? 

Sur la thématique de l’affrontement, 2020 aura aussi été l’année du lancement de Salto, la plateforme SVoD née de l’alliance entre TF1, M6 et France TV pour faire face à la concurrence de Netflix, Disney + (également lancé en 2020), Amazon prime et autres. Beaucoup raillé, il s’agit pourtant d’une initiative ambitieuse et assez bien pensée, avec un positionnement décalé et assumé. Un genre d’ovni à la française dont j’ai adoré discuter avec Danielle Attias, la secrétaire générale

Enfin, je ne pouvais finir cette partie sur les innovations médias vidéo sans mentionner l’initiative de Welcome To The Jungle : Welcome Originals. L’idée : nous aider à nous développer professionnellement grâce à du contenu vidéo (et audio). Au programme : de nombreuses heures sur des sujets aussi variés que le management, la créativité, la confiance en soi ou la reconversion grâce à des documentaires, des séries, des formats “décryptages”… en compagnie de personnalités connues, ou non. Un “Netflix du développement personnel et professionnel” comme beaucoup l’ont défini, où l’on peut (re)découvrir le parcours inspirante de Kenzo Takada (designer de la marque Kenzo), connaître la folle histoire derrière la création du K-Way comme suivre le parcours de travailleurs 100% nomades. 

#4 Des diversifications réussies 

Se diversifier et bien le faire est déjà un challenge en soi. Alors réussir à le faire pendant une crise économique et sanitaire d’une ampleur mondiale, ça l’est encore plus. Alors oui, peut-être qu’il s’agit moins d’innovations technologiques (et encore, cela se discute) et plus d’innovations de stratégies, de procédés et de processus, mais dans tous les cas, cela mérite pleinement d’être mentionné. 

Si nous avions déjà eu l’occasion de traiter du sujet de la diversification avec Pierre Cirignano, Head of Digital Partnerships et Business Development du groupe Le Monde dans le 4ème épisode de Mediarama, (que je vous conseille vivement d’écouter tant il s’agit d’un cas d’école), c’est d’un autre média dont je vais parler ici et qui a retenu mon attention : Brut

Fondé en 2016, ce jeune média s’est fait connaître par ses vidéos traitant de l’actualité diffusées massivement sur les réseaux sociaux. Petit à petit, le média s’est professionnalisé et, surtout, a cherché à prendre son indépendance vis-à-vis des plateformes qui l’ont fait connaître (pour des raisons plus qu’évidentes). Chez Brut, cela s’est notamment traduit l’an dernier par des partenariats avec d’autres médias (dont France Télévisions et 20 minutes) et par une internationalisation dans plusieurs pays du monde (Etats-Unis, Chine, Mexique, Royaume-Uni…). En 2020, cela est passé par une stratégie plus ambitieuse de diversification. En premier lieu (et dès janvier) le groupe se lance dans la création de podcast (en partenariat avec Spotify), puis continue l’année en lançant sa newsletter quotidienne, MyBrut que je mentionnais plus haut et en publiant leur premier livre 100 actions pour changer le monde. Enfin, pour bien finir l’année, le média a annoncé débarquer sur Molotov, où elle possède désormais sa propre chaîne, enrichie chaque jour par leurs contenus déjà produits et partagés, mais aussi par du contenu inédit, prenant la forme de mini-documentaires.

 

#5 Les lives

Je vous vois venir, non la création des lives ne date pas de cette année 2020. Néanmoins, confinements, couvre-feux et distanciation sociale obligent, ils se sont multipliés et, certains médias, peut-être un peu frileux par la pratique autrefois, ont passé le pas. 

C’est ainsi que le magazine Têtu (que nous ne présentons plus) a relevé le pari un peu fou de digitaliser entièrement la marche des fiertés. C’est ainsi qu’en seulement 3 mois (!) Fièr.e.s & TÊTU a vu le jour et est devenu le plus grand événement LGBTQ+ jamais organisé sur Twitch. Au fil des 14 heures de live, c’est plus de 1,5 millions de participants qui ont été séduits par l’événement alliant masterclasses, courts-métrages, tables rondes, bingo et DJ sets. 

Une idée bientôt suivie par l’Humanité pour son incontournable fête de l’Huma en septembre 2020. Un live stream de 3 jours comprenant 18 concerts au total (dont 6 en direct, 6 en différé et 6 archives), 15 débats (dont 7 en direct), 9 plateaux, agoras et interviews en direct et plus de 1 600 000 personnes touchées ! 

Même les médias B2B ont relevé le pari, comme l’explique Pierre-Nicolas Dessus, General Manager d’Infopro Digital dans le 8ème épisode de Mediarama. 

Néanmoins, se lancer dans le live n’est pas toujours chose aisée, même avec de la préparation, comme on a pu le voir avec Webedia et le lancement de LeLive en février (annulé en mai). Cette émission qui se voulait « le premier média multiplateforme en direct » avec sept heures de programme par jour, toute la semaine et disponible sur tous les services de diffusion de vidéo en direct d’Internet a fini par être annulée à force de voir ses audiences faiblir. 

De manière générale, 2020 aura donc été une année charnière pour les médias qui ont su se réinventer de manière impressionnante. Je ne sais pas pour vous, mais j’ai hâte de voir ce qu’ils nous réservent pour 2021 ! 

Pour continuer à suivre toutes les actualités et innovations dans le monde des médias, c’est sur Mediarama que ça se passe !  J’y reçois chaque semaine un des acteurs du secteur pour décortiquer avec lui les nouveaux modèles. Découvrez le podcast par ici.

François Defossez et Aurélie Gameiro 

  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
  • DATA LAB
  • FINANCEMENT
  • CONSEIL
  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
  • DATA LAB
  • FINANCEMENT
  • CONSEIL
  • DESIGN & DEV
  • CROISSANCE
  • CONTENU
Mediarama est soutenu par CosaVostra

Mediarama est le tout dernier né de l’écurie des podcasts Cosavostra, cabinet de conseil et agence digitale. Nous accompagnons des médias dans leur transformation digitale, avec une équipe de 60 experts. Vous avez un projet ? Une idée que vous souhaitez développer ? Parlons-en !